Historique de l'association

La déclaration d’indépendance d’Israël, le 14 mai 1948, obéissant à une résolution de partition de l’ONU, a été un appel à l’égalité avec les citoyens arabes et à la paix avec les pays voisins.

Pourtant, depuis ce jour, l’État juif n’a jamais connu la paix.

Pourquoi l’association Vérifions ! se focalise-t-elle, notamment, sur lui ?

Tout simplement parce qu’une immense majorité des fake news concernent ce petit État, au point qu’il est le seul au monde pour la destruction duquel un vocable a été inventé : l’antisionisme.

L’antisionisme est la poursuite de la guerre avec d’autres moyens.

L’antisionisme combat Israël et ceux qui sont préoccupés par sa survie avec une rage incomparable dans l’Histoire de l’humanité. C’est le seul pays au monde mis au ban des Nations par ses détracteurs, le seul menacé d’éradication par d’autres États, dans l’indifférence générale.

La menace que vivent les Juifs de France est physique : 13 morts juifs parce que Juifs dans notre pays depuis 2003 !

La menace pour la survie d’Israël est aussi physique. Elle est exercée par des États dont l’antisionisme sert de socle à l’identité et par des groupes terroristes qui se revendiquent de l’Islam.

La menace devient réalité grâce à la complicité active d’organisations qui inscrivent l’antisionisme dans leur profession de foi. Cette menace bénéficie de la complicité passive et active de structures étatiques. Elle est favorisée par des propagandes idéologiques, qui utilisent le moyen antisioniste pour leurs fins. Elle est secondée par l’ONU, instrument de la condamnation obsessive d’Israël.

Les Accords d’Abraham, rompant le tabou de la non-reconnaissance d’Israël décrétée par la Conférence de Khartoum en 1967, viennent de signer un tournant dans cette unanimité : depuis 2020, Israël est reconnu par 8 pays arabes et musulmans.

L’Autorité palestinienne et les Palestinolâtres continuent, pourtant, de combattre avec leur arme principale : le mensonge, décliné dans diverses manifestations.

Mensonge sur la réalité d’Israël et sur le statut de ses citoyens arabes. Déni de l’existence d’un peuple juif et de son histoire trimillénaire. Inversion, en miroir de l’histoire juive, bien réelle, d’un succédané d’histoire nationale palestinienne.

Mensonge, Déni, Inversion forment aujourd’hui les trois faces d’un narratif fondé sur le transfert de légitimité du peuple juif, dont l’existence trimillénaire sur la terre d’Israël est prouvée par l’Histoire et l’archéologie, vers un peuple qui n’a découvert son propre nationalisme qu’en 1967.

L’anti-israélisme est le dernier avatar des stratégies diverses et inter-sectionnalisées des islamo-gauchistes-communistes-tiers-mondistes, qui veulent remplacer la société « capitaliste, blanche, hétérosexuelle et patriarcale ».

Vérifions ! s’emploie à déconstruire leur narratif mensonger dans tout l’espace public, à commencer par la politique, l’enseignement et les médias, cette « grande catapulte mise en mouvement par de petites haines » (Balzac).

Vous vous êtes abonné à Vérifions !
Excellent ! Confirmez le paiement pour obtenir l'accès complet au contenu premium.
Erreur ! Inscription infructueuse, lien invalide.
Bienvenue, vous êtes désormais connecté.
Erreur ! Connexion impossible. Veuillez réessayer.
Succès ! Votre compte est désormais pleinement activé, et vous avez désormais accès à tout le contenu.
Erreur ! Le paiement par Stripe a échoué.
Succès ! Vos informations de paiement ont bien été mises à jour.
Erreur ! La mise à jour de vos informations de paiement a échoué.